Urdu News

All about islamic and Urdu Stories

«La drag m’a sauvée», affirme Sasha Baga – GooPdf News

«La drag m’a sauvée», affirme Sasha Baga – GooPdf News

Si les drag-queens continuent de s’imposer sur nos scènes et sur nos écrans, certaines d’entre elles demeurent encore marginalisées. Les femmes s’adonnant à cet art doivent en effet se battre constamment pour leur place sous les projecteurs. «C’est de plus en plus accepté, mais la bataille est loin d’être gagnée», soupire l’artiste transgenre Sasha Baga.

• À lire aussi: Drag-queens du Québec: «On a vraiment une belle communauté drag au Québec» – Michel Dorion

• À lire aussi: Drag-queens du Québec: «Je me suis mis à aimer ça plus que je pensais» – Jessie Précieuse

Oui, de plus en plus de femmes – autant cisgenres que transgenres – pratiquent ce métier sur les scènes d’ici et d’ailleurs. Le Québec compte ses Sasha Baga, Velma Jones et autres Daisy Wood, tandis que la franchise RuPaul’s Drag Race nous a présenté les Victoria Scone, Sasha Colby et Kylie Sonique Love de ce monde. 

Un phénomène répandu, donc, mais qui continue de créer des frictions avec certains puristes. 

«Ma mission, c’est de faire comprendre qu’on peut être une drag-queen, peu importe nos organes génitaux. Ce qui se cache sous notre costume, ça ne regarde personne», avance Sasha Baga.


GEN - DRAG QUEEN SASHA BAGA


Photo Martin Alarie

Celle-ci a connu les deux côtés de la médaille, ayant fait ses débuts sur la scène drag avant de devenir la femme qu’elle est aujourd’hui. C’est d’ailleurs son alter ego qui lui a permis de mettre les mots justes sur la dysphorie de genre qu’elle ressentait à l’époque, puis de traverser sa transition. 

«La drag m’a sauvée. Pendant des années, Sasha Baga a été mon cocon, ma coquille de protection, ma bouée de sauvetage. Ça m’a donné la force de passer à travers ma transition et de m’aimer comme je suis», confie-t-elle.

Un rêve devenu réalité

Sasha Baga continue donc de faire sa route, et pas seulement sur nos scènes. Après avoir été du trio d’animatrices de l’émission La drag en moi, elle réalisera bientôt un rêve d’enfance en défendant son tout premier rôle à la télévision. En effet, on pourra bientôt la voir aux côtés de Lenni-Kim Lalande et Marie-Soleil Dion dans Fem, fiction pilotée par Marianne Farley. 


GEN - DRAG QUEEN SASHA BAGA


Photo Martin Alarie

«J’ai toujours rêvé d’avoir une carrière à la télévision et au théâtre. Et le tournage de Fem a confirmé que c’est réellement ce que je veux faire», confie-t-elle. 

♦ La série Fem est attendue l’hiver prochain sur les ondes d’Unis TV. D’ici là, Sasha Baga pilotera la soirée Sashalicious! le 21 septembre au Cabaret Mado.

Sasha Baga (Sasha Boucher-Godmer)

  • Âge : «Je préfère ne pas dire mon âge. Je ne trouve pas que c’est une information importante.»
  • Années d’expérience : 14
  • Ville d’origine : Amos 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *